Le travail de l’artiste Mirka Lugosi va à l'encontre du conventionnel white cube, le blanc des murs laissant place au violet, et rejoignant ainsi un aspect du travail de l'artiste tout comme son intitulé : L’Homme Invisible. mirka-lugosi---confort-moderne-2.JPGmirka-lugosi---confort-moderne-3.JPG Là, dans ce petit endroit, dans l'attente de spectateurs, se trouvent les de-s-sein-s de l’artiste mais aussi une série d'objets délicieusement répugnants, accompagnés de quelques photographies logiquement capturées par son amoureux ; Gilles Berquet ou l’homme invisible derrière la caméra (en l’occurrence, l'appareil photographique). mirka-lugosi---confort-moderne-7.jpg L’homme Invisible est une exposition excitante, c’est une opportunité de parcourir un monde fantastique semblable à ceux des contes de fées. On retrouve des ingrédients Shunga, du même style que Kasushika Hokusai avec son estampe Le rêve de la femme du pêcheur. Il est aussi évident que l'influence de l’univers Dalinien est important dans les représentations de Mirka, non pas pour son imaginaire, mais plutôt pour ses délicates extravagances. Cependant on peut aussi apercevoir dans l’univers Lugosien un fort intérêt pour les mythologies Grecque, Egyptienne ou même Indu… avec leurs constructions d’êtres hybrides entre hommes et animaux; souvenons nous de Pan, Ra, ou Kamadhenu. mirka-lugosi---confort-moderne-12.jpgmirka-lugosi---confort-moderne-15.JPG Finalement les travaux de Mirka Lugosi ont un rapport très fort au corps, et plus particulièrement avec le corps féminin et les excès délirants de son sexe. Grâce à la médiation d'un homme invisible ou plutôt d’une nature phallique, ses de-s-sein-s nous montrent le foyer d'une imagination indomptable. Exprimant un plaisir douloureux, cette exposition humble mais explosive nous plonge dans les pages d’un cahier précieux. Juan David La Rota