Mirka Lugosi est originaire d’Europe de l’Est et… plus précisément du cœur des Carpates. c'est une artiste fétichiste, elle est d’ailleurs la compagne du photographe Gilles Berquet, lui aussi fait partie du milieu artistique fétichiste. Mirka pose pour lui et reste son principalement modèle, jouant le rôle de véritable muse. Tous deux sont les éditeurs du magazine Maniac, revue dédié au fétichisme et à l’érotisme. Le travail de Mika Lugasi est principalement tourné vers le dessin. Elle y représente la plupart du temps des bimbos dans un univers érotique et surréaliste. Son œuvre retranscrit l'intérêt qu'elle porte au fétichisme et elle nous livre ses différents fantasmes à travers ses dessins. On est fasciné par cet univers quelque peu dérangeant. On pénètre dans l'intimité de l'artiste à travers la mise en image de ses désirs, c'est une sorte de mise à nu, une confession avec le spectateur pour parler d'un certain tabou, à savoir des pratiques sexuelles qui ne sont pas partagées par tout le monde et Mirka Lugosi crève l'abcès en parlant ouvertement de son amour pour Ce Fétiscisme. mirka-lugosi---confort-moderne-14.JPG Son travail fait penser à celui de Stu Mead, cette obsession des Lolitas et tous les fantasmes qu'elles peuvent véhiculer sont une thématique commune chez ces deux artistes, ainsi que leurs soucis du détail dans leurs dessins et peintures. Ils montrent tout deux des désirs inavouables ou enfouies que la bienséance nous empêche de révéler et en cela leur travail et la façon dont ils l'exposent de manière naturel et sans tabou à un certain effet cathartique sur le spectateur. Il y a aussi des influences surréalistes, les scènes que nous présente Mirka Lugosi semblent venues d’un autre monde. Elles sont fantasmagoriques, les femmes fusionnent partiellement avec d’autres personnages, elles deviennent des sortes de chimères érotiques au service du fantasme. Cela tient vraiment du rêve érotique auquel on aurait gardé qu'un souvenir partiel. mirka-lugosi---confort-moderne-2.JPG mirka-lugosi---confort-moderne-3.JPG Comme l’indique le titre de l’exposition, l’homme n’est pas représenté, il n’apparait à aucun moment dans les dessins de Mirka Lugosi. Cela peut se traduire par la volonté de montrer la femme libérée et sans complexe. Dans notre société patriarcale, l’homme est souvent là à imposer sa vision de la femme, à vouloir les faire rentrer dans un seul et même moule pour qu’elle ressemble au mieux à ses exigences. Elle représente donc une femme nature, vivant ça vie pleinement et sans entrave, sans personne pour émettre de jugement sur ses mœurs et conduite. Finalement c’est sans doute cela que Mirka Lugosi veut nous montrer, vivre pleinement ses passions et s’en foutre du qu’en-dira-t-on ! Valentin Thiebaut