Une l’interactivité passionnante à vivre pour les Pictaviens (les habitants de la citée du Haut Poitou), grâce à l’ouverture sur la Ville que nous a offert cette seconde biennale. Sans élitisme, il s’est établit une véritable interactivité entre des oeuvres d’art et Poitiers, à travers de véritables expérimentations offertes à tous. BFIBruno1.jpg Autant d’expériences interactives qui vont faire dates dans less mémoire de leurs utilisateurs. Tout un chacun a pu participer dans un bar de la ville à Human Browser de Christophe Bruno (ou l’artiste commande en direct avec des mots clés le jeu d’un acteur improvisant des rencontres avec chaque expérimentateur/spectateur) ainsi qu’à deux œuvres directement projetées sur les façades de l’EESI et de la Mairie. BFIGravity2.jpg BFIGravity3.jpg Topomovies du laboratoire Slider , et Gravity de l’artiste ingénieur Julien Gachadoat. Cette dernière proposa aux noctambules d’envoyer des SMS qui se recomposent sur le mur de l’hôtel de ville dans un gigantesque Tétris rythmé par le poids du sens de chacun des mots de ces messages. BFIgravity1.jpg Autre interactivité incroyable et prospectiviste, celle du voyage en automobile auquel nous invite Road Music de Peter Sinclair (GB). Sinclair transporte les voyageurs de SA voiture dans un parcours musical chaque fois renouvelé. Concert offert par la paysage et la route dont les « accidents »… ornières, virages, freinages, véhicules croisés, couleur du paysage, accélérations, rythme du moteur, inclinaisons de la voiture et conduite du chauffeur, procurent une musique synthétique originale écrite et composées selon l’orchestration que, la voiture, équipée de la caméra et du PC programmés par l’artiste, lit avec la route, et joue en direct pour notre plus grand étonnement. BFISinclair2.jpg FDIPeter1.jpg Mais que reste t’il d’une telle biennale ? Qu’en reste t’il dans notre mémoire ? Un souvenir magique dont il faut remercier les partenaires historiques de Figures de l’interactivité. Qu’ils soient issus du territoire picatvien (la ville de Poitiers, l’Espace Mendès France, L’Ecole Européenne Supérieure de l’Image - EESI, L’Université de Poitiers), Nationaux. Tous on apportés leur compétences et leur enthousiasme pour créer un véritable laboratoire à cette Interactivité sans cesse renouvelée par les recherches, les technologies et une insatiable curiosité des artistes. Mémoire du geste ou génétique, mémoire de la machine et de l’homme, mémoire historique ou mémoire malade, autant de Mémoire(S) proposées à l’expérimentation et à la réflexion de toutes et de tous dans une parfaite gratuité et une immense interactivité de pensée et d’expériences artistiques, cette biennale reste un événement pour tous, portées par les élus d’une ville d’histoire conscients d’un art des nouvelles technologies en marche… aux côtés duquel il faut être.