La poésie de Pierre Monestier est souvent fondée sur des énigmes, des divagations, voir même des fausses pistes, cette aparté du communiqué de presse de la Galerie ArtGalore est confondant, car les « dernières divagation » de Monestier, est une exposition en 23 toiles qui nous emmène dans un monde incroyable de sensibilité et d’imagination. On assiste chaque fois à des scènes du quotidien de cet univers dont on a qu’une seule envie, c’est qu’il s’anime et nous propose encore plus de personnages incroyables.OLYMPUS DIGITAL CAMERA OLYMPUS DIGITAL CAMERA OLYMPUS DIGITAL CAMERA Pourtant ce qui fait l’attrait de cette exposition et des toiles de ce peintre figuratif, qui évolue entre la BD et l’allégorie symbolique, c’est justement qu’il propose des stills, instantanées de ce monde Monestier en marche . Univers destiné à être mis en pièce afin de proposer chacun de ses heureux acheteurs un face à face avec les situations, les monstres et les allégories dessinées par Pierre Monestier, mais aussi avec les fantômes que chacun de ces collectionneurs portent en eux. OLYMPUS DIGITAL CAMERA OLYMPUS DIGITAL CAMERA Aussi précipitez vous, rue du Moulin Joly dans le 11e arrondissement à Paris pour proposer à vos montres intérieurs un face à face avec le "Bouc-homme", la "femme chien", le lézard "vert à tête d’enfant", le chien rouge, l’homme à "tête boule", "l’homme tête", le couple à bras arbres… etc… des dernières divagations de Pierre Monestier.