Qu’ils soient peintres et/ou sculpteurs, certains se sont déjà fait remarquer à Paris où ailleurs par leurs sculptures, leurs graphisme ou leur vidéo. Qu’ils s’appellent Benoît-Marie Moriceau, Camille Henrot, ou Rebecca Digne. A travers ces 40 jeunes plasticiens nous avons adoré 5 interventions de cette Dynasty :

1) les planètes futuristes de Vincent Mauger qui vit et travaille à Nantes.

2) les batailles urbaines de Guillaume Bresson qui est passé du Tag à la peinture académique d’actualité.

3) les « Caténaires » Arches autoportantes de parpaing de Vincent Ganivet.   4) les excentricités picturales de Jean-Xavier Renaud jeune conseillé municipale des montagnes de l’Ain.

Bien sur cet été, chacun va y trouver plein de merveilles et de trouvailles, car Dynasty est une exposition majeure dans le paysage artistique français. Et si dans l’hexagone, il y a sans nul doute beaucoup d’autres jeunes artistes de valeur, les choix de Fabrice Hergott et de Marc-Oliviera Wahler, et leurs équipes, ont sans nul doute été très difficile.   Enfin, gageons que les institutions prennent de la graine de cette Dynasty et que si le marché de l’art international est à l’affut, ces 40 artistes aient une fructueuse carrière.