Il fut le sculpteur le plus prisé et le plus cher des années 60, mais bien peu de monde connaît son nom… sans parler de son œuvre, qui pourtant est immense, tant par sa force, que grâce à son ingéniosité sans borne. Si vous savez qui est David Smith, alors vous connaissez toute la grandeur de ce sculpteur accidentellement disparu en 1965. Ours de l’Amérique profonde, Smith est comme ses sculptures : tout en puissance ! Lorsqu’en 1933 le jeune David achète son premier chalumeau oxyacétylénique, il tient là un formidable pinceau pour la peinture en trois dimensions que ces professeurs de peinture ont insinué dans son esprit. Fortement inspiré par les formes cubistes européennes il va ainsi en imprégner la sculpture américaine. Car c’est l’acier qui, selon lui, offre le plus de possibilités à son langage. Mais c’est aussi sa connaissance de cet Acier qui va le nourrir durant la guerre, où il fabrique des chars pour se payer un nouvel atelier… Bon arrêtons là l’histoire de cet homme à la Hemingway, de ce héros américain, et allons voir David Smith sculptures 1933-1964 jusqu’au 21 août au Centre Pompidou, à Paris !

smith.jpg